Warning: "continue" targeting switch is equivalent to "break". Did you mean to use "continue 2"? in /home/www/v2.liguedesconducteurs.org/html/libraries/windwalker/vendor/windwalker/filesystem/Iterator/ArrayObject.php on line 473
Mobilisation totale contre les ZFE, pour empêcher que la moitié des Français soient interdits d'y circuler ! | Ecologie et environnement | Notre actualité

Mobilisation totale contre les ZFE, pour empêcher que la moitié des Français soient interdits d'y circuler !

D'ici moins de 4 ans, près de la moitié des Français – y compris peut-être vous ! – auront interdiction de circuler dans de gigantesques zones dans tout le pays, baptisées « Zones à faibles émissions ». Près de 80 000 personnes ont déjà signé notre pétition demandant un Moratoire pour repousser leur mise en œuvre, et le combat ne fait que commencer !

Vous avez peut-être entendu parler des « ZFE » ou « zones à faibles émissions », ces gigantesques périmètres de restriction de la circulation que le gouvernement veut nous imposer, d’ici moins de 4 ans, dans 45 vastes zones de France. Toutes les agglomérations de plus de 150 000 habitants sont concernées : et donc, pas seulement la ville-centre, mais aussi la périphérie et l'ensemble des communes autour !

Si nous n’agissons pas maintenant, près de la moitié des Français seront bientôt empêchés de circuler dans ces immenses zones, tout ça parce que leur voiture ne sera plus dans la « norme » admise (soit, à terme, une électrique ou une hybride !).

Et pas besoin d’y vivre pour être concerné. Imaginez : les trajets pour le travail, un repas chez des amis ou de la famille qui y habitent ? Un cinéma, un restaurant ? Un achat, un rendez-vous médical chez un spécialiste, un enfant qui va y faire ses études ? Ou un saut pour un week-end ? Ce ne sera plus possible. Et même si vous, résident en zone de restriction, vous avez changé de voiture... ce sont vos amis ou votre famille qui ne pourront plus venir vous voir.

43 % des voitures actuellement en circulation sont concernées, à savoir tous les véhicules essence d'avant 20006 et diesel d'avant 2011. Pire, à certains endroits, comme à Grenoble et Lyon, l’interdiction est déjà en place pour les utilitaires, et pour la ZFE du Grand Paris par exemple, ce sont TOUS les diesels, même ceux achetés cette année, qui seront bannis dès 2024 !

Et, bien sûr, pour ceux qui auraient le malheur de franchir les limites de l’une des ces zones de restriction, le gouvernement a déjà tout prévu, avec des caméras pour nous traquer et nous flasher impitoyablement !

Face à ce projet révoltant, d’un égoïsme et d’une démagogie sans nom, la Ligue de Défense des Conducteurs est aussitôt montée au créneau, d’abord avec une grande campagne d’information et de mobilisation en ligne.

80 000 signataires à notre pétition pour un moratoire sur les zones de restriction

À force d’alerter les Français, notre pétition pour exiger un Moratoire pour repousser la mise en œuvre de ces zones de restriction massive de la circulation a déjà été signée par plus de 80 000 personnes.

Votre association a également pu, avec l’aide ses donateurs, financer la réalisation d’une étude détaillée sur les « ZFE », avec des résultats édifiants, qui viennent totalement démonter la propagande du gouvernement : les experts qui ont réalisé cette étude, supervisée par notre équipe, ont ainsi pu mettre en avant que, dans les autres pays où des zones de restriction sont en place, leurs effets sont plus que discutables sur la réduction de la pollution.

Cela paraît difficile à croire, mais par exemple, en Allemagne et aux Pays-Bas, aucun résultat « statistiquement significatif » n’a pu être observé selon l’Ademe (Agence gouvernementale française de la transition écologique). Idem pour les modélisations de la ZFE du Grand Paris, avec des gains espérés à seulement 8 % pour les oxydes d’azote et entre 4 et 6 % pour les particules fines et ce « principalement en proximité du trafic »

Autant dire que le gouvernement est prêt à interdire à la circulation, dans ces vastes zones de restriction, près de la moitié de la population… pour rien, ou presque !

Pour les personnes qui vivent dans ces zones et qui ne veulent ou ne peuvent pas se racheter un véhicule correspondant aux critères, c'est carrément l'assignation à résidence. Et pour ceux qui vivent en dehors de ces zones et qui là aussi, pour diverses raisons, notamment économiques, ne peuvent se racheter un véhicule neuf, ils se retrouvent empêchés d'aller travailler, de se rendre dans certains services publics (hôpitaux, préfecture…), dans les lieux de culture et de loisirs (théâtre, cinéma, restaurants…).

Tout ça par pur dogmatisme !

Avec l’aide de nos donateurs, la Ligue de Défense des Conducteurs a lancé une grande campagne dans les médias pour faire connaître cette information cruciale, et démolir toute la propagande du gouvernement visant à nous faire croire que ces mesures de restriction de la circulation sont prises « pour notre bien », alors qu’il s’agit de mesures purement idéologiques et dogmatiques.

Tout ce travail auprès des médias se poursuit, inlassablement, pour faire prendre conscience aux Français de la menace qui pèse sur eux – au début de l'été, ils étaient encore 60 % à ne pas être au courant de ce qui les attend avec les "ZFE" !

Et notre combat continue pour obtenir un Moratoire et repousser la mise en œuvre de ces zones de restriction massive de la circulation : alors, si ce n'est pas déjà fait, signez au plus vite notre pétition, et aidez la Ligue de Défense des Conducteurs à faire grimper le compteur des signatures !