Warning: "continue" targeting switch is equivalent to "break". Did you mean to use "continue 2"? in /home/www/v2.liguedesconducteurs.org/html/libraries/windwalker/vendor/windwalker/filesystem/Iterator/ArrayObject.php on line 473
Marre des radars : merci pour vos 100 000 signatures ! | Archives

Marre des radars : merci pour vos 100 000 signatures !

Vous en avez ras-le-bol des radars et vous le faites savoir : vous êtes déjà plus de 100 000 à avoir signé notre pétition adressée au Premier ministre. Il faut dire que d’un côté, l’actuel déploiement des voitures-radars privatisées va faire exploser le nombre de PV, mais en plus l’État prévoit « d’optimiser » l’emplacement des radars pour qu’ils flashent encore plus. C’est le moment ou jamais de vous mobiliser et d’inviter vos proches à se rebeller eux aussi contre ce délire répressif.

C’est peu de dire que les Français sont exaspérés par la multiplication des radars. On en comptera 4 700 d’ici à la fin de l’année ! Ce flicage du moindre excès de vitesse -rappelons que 96 % des infractions concernent des dépassements de la limitation inférieurs à 20 km/h – se révèle de plus en plus impitoyable.

Aux radars fixes, radars chantier, radars discriminants, radars tronçons, radars urbains, radars tourelle… s’ajoutent désormais les voitures-radars privatisées, conduites par des salariés d’entreprises privées dont la mission se réduit à se faufiler incognito dans la circulation pour piéger le moindre kilomètre-heure en trop. À terme, 450 de ces véhicules sillonneront la France. Chacun roulant 7 jours sur 7 et rapportant chaque année pas loin de 200 000 euros nets à l’État… Faites le calcul de leur exceptionnelle rentabilité !

Plus vicieuse encore, l’utilisation des nouvelles technologies pour vous suivre à la culotte. Détournant l’objet initial d’une base de données récemment acquise, qui devait servir à analyser les accidents et identifier précisément les vitesses limites autorisées en France, l’État va en effet « optimiser » le positionnement de ses radars, là où ils ont le plus de « chances » de flasher au maximum.

Pour faire changer cette soi-disant politique de sécurité routière, concentrée sur la vitesse et négligeant les autres facteurs d’accidentologie (alcool, stupéfiants, somnolence, téléphone au volant, dégradation des routes…), nous avons besoin de vous.

Car 100 000 signataires, c’est bien, mais il ne faut pas relâcher nos efforts. Nous devons être encore plus nombreux !

Nous comptons sur vous : signez et partagez notre pétition « Marre de radars » !